Carmen García : “La meilleure récompense pour moi est lorsque les élèves finissent le baccalauréat et qu’ils ont le sentiment d’avoir atteint un bon niveau dans la langue”

81 views

Entretien à Carmen García, professeure de Langue française

Carmen García est professeure de Langue Française au Col·legi Episcopal. Elle a étudié le français et l’allemand.

Pourquoi avez-vous décidé d’étudier la langue française ?

Parce que j’adore la langue et la littérature françaises. J’ai pensé que cela me permettrait de mieux connaître sa civilisation et sa culture.

Depuis quand connaissez-vous la langue française ?

J’ai commencé à apprendre le français à l’âge de 6 ans.

Quelles études avez-vous fait ? Est-ce qu’il y a beaucoup de personnes qui étudient le français à l’université ?

J’ai étudié le français à l’université, à Lleida. Et l’allemand à l’Université de Barcelone.

Non, au contraire, il manque des professeurs de français. C’est un problème en ce moment, parce qu’il y a des lycées qui ne trouvent de professeurs de langue ou littérature françaises. C’est le bon moment pour choisir ces études.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans l’enseignement ?

Ce que j’aime le plus, c’est le contact avec les élèves et voir comment ils progressent. Voir que mes élèves sont très contents d’avoir fait le Batxibac, parce qu’ils ont beaucoup appris, c’est le meilleur prix pour moi.

Pensez-vous que la langue française offre de nombreuses opportunités d’emploi ?

En ce moment, oui. En plus, l’importance du français n’est pas seulement en Europe. Il y a des gens qui sont embauchés par des entreprises multinationales, parce qu’ils parlent français. Bien sûr, l’anglais est la langue la plus importante en ce moment, mais il y a beaucoup de pays en Afrique où le français est la langue officielle, cela représente des millions de personnes. C’est un continent qui est en train de se développer, où la population ne cesse d’augmenter. On dit que l‘Afrique est l’avenir de la langue française.

Pensez-vous que le français a moins de valeur que l’anglais ?

Si on parle de valeur économique, il est clair que oui, on ne peut pas le nier. L’anglais est devenue une langue internationale. Il est vrai qu’il y a des gens qui ne vont pas utiliser le français, même pas l’anglais, cela dépend de notre futur avenir professionnel. Maîtriser aussi le français peut nous ouvrir des portes au niveau professionnel. La culture française est très riche. Elle nous ouvre beaucoup de portes, pas seulement en France, car le français est la seule langue, avec l’anglais, qui est présente dans les cinq continents.

Depuis quand il est possible de faire le Batxibac à l’école ?

Depuis 5 ans.

Pensez-vous que ç’a été une bonne décision de l’école d’offrir la possibilité de faire le Batxibac ?

Moi, je pense que oui. Il suffit de parler avec les élèves, qui sont les meilleurs ambassadeurs de ce programme. Ils sont vraiment très contents à cause du niveau de langue qu’ils réussissent à avoir. En plus, ils n’ont pas à faire la phase générale de la Selectivitat. D’ailleurs, il y a de plus en plus d’élèves qui m’expliquent qu’au début de leur première année à l’université les professeurs leur demandent qui a fait le Batxibac, parce que le système français, privilégie la réflexion et l’analyse. C’est une autre manière d’apprendre qui contribue au développement de l’intelligence des élèves.

En tant que professeur de Batxibac, pensez-vous que les élèves après le bac sont prêts à travailler en France ?

En deuxième année oui, on leur donne les moyens pour arriver à avoir un très bon niveau. C’est vraiment une opportunité à saisir!

close

El més recent